Podcasts sur l'histoire

Chronologie de l'empereur Taizong des Tang

Chronologie de l'empereur Taizong des Tang


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • 598 - 649

    Vie de Li-Shimin, empereur Taizong de Chine.

  • 626 - 649

    Le processus d'impression sur bois se développe sous le règne de l'empereur Taizong de la dynastie Tang.

  • 630

    Taizong bat les Goturks.

  • 634

    Taizong signe un traité de paix entre le Tibet et la Chine.

  • 638

    Taizong rencontre Wu Zhao, la future impératrice Wu Zetian.

  • c. 638

    Wu Zhao devient la concubine de l'empereur Taizong.

  • 640 - 649

    Les campagnes militaires de Taizong dans le bassin du Tarim qui est annexé à la Chine.


La dynastie Tang

La dynastie Tang, qui a duré près de 300 ans de 1618 à 1907, était le plus long et le deuxième plus grand empire de Chine. Il partageait de nombreuses similitudes avec la dynastie Han, y compris la superficie des terres, les capitales, la population et même le commerce avec d'autres nations. La dynastie Tang a commencé juste après l'effondrement de la dynastie Sui. La puissante famille Li a pris le pouvoir alors que la dynastie Sui commençait à décliner et que les empereurs de la famille détenaient le pouvoir tout au long de la période des Tang. Pendant une grande partie de cette époque, la Chine était la nation la plus puissante et la plus prospère du monde.


À quand remonte la chronologie de la dynastie Tang ?

Lire la réponse complète ici. À ce sujet, quand la dynastie Tang a-t-elle commencé et s'est-elle terminée ?

Dynastie Tang. En regardant le dossier de l'histoire chinoise, vous trouverez le La dynastie Tang était la période historique la plus brillante de l'histoire de la Chine. Fondée en 618 et fin en 907, l'État, sous l'autorité de la Soie Empereurs, est devenu le pays le plus puissant et le plus prospère du monde.

  • Dynastie Tang.
  • Li Yuan fonde la dynastie Tang.
  • La mutinerie de la porte Xuanwu déstabilise le règne de l'empereur Gaozu. (2 juillet 626)
  • Li Shimin devient Empereur Taizong de Tang. (Septembre 626)
  • Taizong parraine la propagation du christianisme et du bouddhisme nestoriens.
  • L'islam est introduit en Chine.
  • Les Tang contrôlent la frontière turque.

Compte tenu de cela, à quand remonte l'avènement de la dynastie Tang ?

Les Dynastie Tang (618-907 CE) est régulièrement cité comme le plus grand impérial dynastie dans l'histoire de la Chine ancienne. Ce fut un âge d'or de réformes et de progrès culturel, qui a jeté les bases des politiques qui sont encore observées en Chine aujourd'hui. Le deuxième empereur, Taizong (598-649 CE, r.

Comment la dynastie Tang est-elle tombée ?

En 907 le Dynastie Tang a pris fin lorsque Zhu a destitué l'empereur Ai et a pris le trône pour lui-même (connu à titre posthume sous le nom d'empereur Taizu de Later Liang). Il fonda le Later Liang, qui inaugura les Cinq Dynasties et la période des Dix Royaumes. Un an plus tard, Zhu fit empoisonner à mort l'empereur déchu Ai.


Li Shimin - Empereur Taizong des Tang

Né en 598 dans le comté de Wugong dans l'actuelle province du Shaanxi, Li Shimin était le deuxième fils de Li Yuan, alors officier en chef de la ville de Taiyuan. En tant que jeune garçon, il a un courage extraordinaire et une perspicacité aiguë. En 615, lorsque l'empereur Yang de la dynastie Sui (581-618) fut assiégé par l'armée de Tujue, Li se porta volontaire pour diriger une opération de sauvetage, se faisant ainsi un nom à l'âge de seize ans. En 517, voyant que le régime Sui était sur le point de s'effondrer, il encouragea et assista son père dans le complot de l'établissement d'une nouvelle dynastie. Après le début de la guerre à Jinyang par Li Yuan, lui et son frère aîné Li Jiancheng se sont battus de front avec l'armée Sui. Peu de temps après, l'armée de Li a conquis la capitale Chang'an (actuellement Xi'an). Ensuite, Li Yuan s'est proclamé roi des Tang. Pendant ce temps, Li a été installé comme Qinguogong (un vassal de son père). Plus tard, lorsque Li Yuan a fondé la dynastie Tang et a été couronné empereur Gaozu, Li Shimin a reçu le titre de Qin Wang (duc de Qin) tandis que Li Jiancheng avait le titre de prince.

En tant qu'empereur Taizong, les talents militaires de Li Shimin se sont concrétisés. Successivement, il a vaincu les Tujue au nord et a capturé Tuguhun et Gaochangguo à l'ouest. Cela a fait de Tang la puissance dominante en Asie orientale et l'empereur Taizong a par la suite pris le titre de " Khan céleste ". En 638, il vainquit l'armée du chef de Tufan, Sontzen Gampo, mais permit plus tard à la princesse Wencheng d'épouser Gampo. Cependant, en traitant des affaires de l'État, Li Shimin a appris de dures leçons sur les raisons de la chute des Sui. Un exemple est la guerre qu'il a lancée contre Gaoli dans ses dernières années et qui s'est avérée être un gaspillage d'argent et de main-d'œuvre. Mais Li était aussi assez intelligent et modeste pour inviter les critiques de ses conseillers. Un fidèle chancelier nommé Wei Zheng a en fait souligné nos plus de 200 erreurs commises au fil du temps par l'empereur qui les a finalement toutes corrigées. L'empereur s'est finalement avéré économe et se souciait beaucoup de son peuple. De plus, il accorde un traitement égal aux minorités ethniques. Il nomma beaucoup d'entre eux hauts fonctionnaires dans sa cour. En tant que politicien, il a amélioré les anciens systèmes politiques, le système cuach et Jun Tian (système d'égalisation des terres), le système éducatif Keju et le système des trois départements et des six ministères. Essayant de gouverner le pays par la loi, il a également promulgué Da Tang Niv (loi de l'État des Tang) qui a eu une profonde influence dans l'histoire chinoise.

Peinture murale colorée de la dynastie Tang,
Mausolée de Zhaoling

Li Shimin avait également un goût littéraire très développé. Il a composé de nombreux poèmes et était un calligraphe accompli. Afin d'enseigner à sa progéniture et de commémorer son expérience impériale, il a écrit un livre intitulé Di Fan (modèle d'un empereur). Un autre livre important intitulé Zhen Guan Zheng Yao a catalogué toute son expérience administrative et est devenu un ouvrage de référence pour les monarques et les dirigeants de nombreux autres pays. Pendant les vingt ans de règne de l'empereur Taizong, l'économie nationale est devenue prospère, la société était raisonnablement stable et les gens vivaient dans une harmonie pacifique. C'est pourquoi son règne est connu sous le nom de Zhen Guan et comme le fondement de la période glorieuse ultérieure de la dynastie Tang.

En vieillissant, Li Shimin a du mal à choisir son successeur. Au début, il choisit son fils aîné Li Chengqian comme prince. Plus tard, il a placé son quatrième fils Li Tai dans une position importante qui a rendu Li Chengqian méfiant. Ce dernier a lancé un coup d'État et a tenté de tuer Li Tai. Le complot a échoué et Li Chengqian a été rétrogradé au statut de plébéien. De peur que la tragédie de la porte de Xuanwu ne soit rejouée, Li Shimin a alors rétrogradé Li Tai et a choisi son neuvième fils Li Zhi comme prince. Il deviendra plus tard l'empereur Gaozong.

En 649, l'empereur Taizong contracta la dysenterie et mourut peu après au palais Hanfeng à Chang&#an. Plus tard, il a été enterré dans le nord-est du comté de Liquan dans la province du Shaanxi. Sa tombe s'appelle Zhao Ling (Mausolée Zhao).


Empereur Taizong de Tang

L'empereur Taizong, également connu sous le nom de Li Shimin, était le deuxième empereur de la dynastie Tang de Chine. Il est connu comme un mécène actif du bouddhisme et des arts, et pour avoir établi le Code de la loi Tang, qui aurait une profonde influence sur toutes les dynasties chinoises ultérieures, ainsi que sur les structures juridiques dans toute l'Asie de l'Est. Les réformes japonaises Taika de 645, par exemple, étaient étroitement basées sur le Code Tang.

Taizong a assuré sa succession au trône en tuant purement et simplement son frère aîné et en faisant en sorte qu'un de ses officiers tue le suivant. En 624, il força son père, l'empereur Gaozu de Tang, à abdiquer, et deux ans plus tard, il monta lui-même sur le trône. Malgré ces terribles violations de la piété filiale, pour lesquelles il aurait été jugé par le roi Yama, seigneur de l'enfer, Taizong est généralement considéré comme un empereur droit et vertueux. En effet, il est parmi les empereurs les plus éminents de l'histoire chinoise. La légende de son procès se termine par le fait qu'il est qualifié de roi sage et que ses actions sont justifiées par la logique selon laquelle un grand roi sage fera tout pour assurer la prospérité et la sécurité du royaume.

Taizong a initialement interdit les voyages au-delà des frontières de l'empire, et le célèbre voyageur Xuanzang (héros de Voyage à l'ouest) a dû se faufiler hors du pays lors de son célèbre voyage en Inde, mais à son retour, il a été chaleureusement accueilli par l'empereur Taizong.

Le code de la loi Tang formulé pendant le règne de Taizong est le plus ancien code de loi chinois entièrement existant. Il se composait principalement de listes de crimes et de peines appropriées, et était fréquemment révisé. Cependant, malgré ces révisions, les formes de base et la logique juridique ou éthique du Code ont continué d'avoir de profonds impacts dans toute l'Asie de l'Est. Le Code a établi de nombreux cadres de base de la bureaucratie administrative et judiciaire qui seraient adoptés ou adaptés par les dynasties et les régimes étrangers ultérieurs, ainsi que la catégorisation des crimes et la division de la société chinoise en élites, roturiers et « moyens ». classe (inférieure).

Taizong a tenté d'éviter les conflits de succession qui l'ont amené au pouvoir et a donc officiellement nommé son fils aîné son héritier assez tôt dans son règne. Ce fils, cependant, a grandi pour devenir plutôt problématique, insistant sur un mode de vie fortement turc et refusant de parler chinois, ainsi que de se livrer à certaines activités que son père trouvait désagréables. Lorsqu'il a été découvert que ce fils aîné complotait pour tuer son frère cadet, le fils aîné a été exécuté et le frère cadet est devenu héritier.

Lorsque Taizong mourut en 649, il fut enterré avec l'original de l'œuvre de Wang Xizhi Préface du Pavillon des Orchidées, qui continue de survivre aujourd'hui dans des exemplaires ultérieurs, et qui est la plus célèbre et la plus célébrée de toutes les œuvres de calligraphie chinoise. Comme le prince héritier était considéré comme trop amoureux de la culture nomade ("barbare"), allant même jusqu'à vivre dans une yourte, et comme le suivant après lui était considéré comme étant trop impliqué dans des intrigues politiques pour être digne de confiance , Taizong a ensuite été remplacé par son fils, qui est devenu l'empereur Gaozong de Tang. À lui, Taizong a laissé un Plan pour l'Empereur (Difan) pour aider à guider Gaozong dans un gouvernement réussi, efficace et vertueux. Ώ]


Taizong

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Taizong, romanisation de Wade-Giles T'ai-tsung, Nom personnel (xingming) Zhao Jiong, nom d'origine Zhao Kuangyi, ou Zhao Guangyi, (né en 939, Chine—mort en 997, Chine), nom du temple (miaohao) du deuxième empereur de la dynastie Song (960-1279) et frère du premier empereur, Taizu. Il acheva la consolidation de la dynastie. À la mort de l'empereur Taizu en 976, le trône est passé à Taizong plutôt qu'au fils du premier empereur, vraisemblablement contre la volonté du premier empereur. Cette spéculation est renforcée en ce que, après être devenu empereur, Taizong, autrefois un homme doux et indulgent, a traité son frère cadet et son neveu avec une telle cruauté qu'ils se sont suicidés.

Trois ans après avoir accédé au trône, l'empereur Taizong a repris les deux autres États indépendants du sud de la Chine, achevant ainsi presque l'unification de l'empire. Mais dans les affaires étrangères, il avait moins de succès. Lorsqu'il a tenté de regagner l'ancien territoire de la Chine du Nord entre Pékin et la Grande Muraille, il a subi une défaite désastreuse aux mains des tribus Khitan (chinois : Qidan) qui avaient occupé la région et ont pris le nom dynastique de Liao (907-1125) . Les combats se sont poursuivis jusqu'en 1004, lorsque le successeur de Taizong a accepté de renoncer à ses revendications sur cette région.

Dans l'administration civile, Taizong a accordé une attention particulière à l'éducation, en aidant à développer le système d'examens de la fonction publique et à promouvoir son utilisation pour déterminer l'entrée dans la bureaucratie. Il a centralisé le contrôle plus que jamais auparavant dans l'histoire chinoise, concentrant un grand pouvoir entre les mains de l'empereur. Il a suivi le système préfectoral de la dynastie Tang et a divisé la Chine en 15 provinces, chacune étant dirigée par un gouverneur. À la fin du règne de Taizong, le règne des Song s'était établi et la dynastie avait commencé ses grandes réalisations culturelles et économiques.


Route de la soie prolongée jusqu'au plateau Qinghai-Tibet dans le sud

Robe en soie de la dynastie Tang
Avant la dynastie Tang, une nouvelle route s'était ouverte entre le plateau Qinghai-Tibet et le sud du Xinjiang. Au VIIe siècle, Tubo (l'ancien nom du Tibet) a pris le pouvoir sur ce plateau et a ouvert une route vers le Népal à travers la chaîne du Karakoram. En 641, le mariage entre la princesse Wencheng et Sontzen Gampo (le souverain du Tibet) contribua grandement à l'extension de la route de la soie et aux échanges culturels entre la Chine et le Tibet. Par conséquent, cette ancienne route serpentait successivement sur l'Aerchin, la chaîne du Karakoram et était liée au plateau Qinghai-Tibet.


Chronologie de l'histoire, de l'art et de la culture chinoises

La plus ancienne poterie connue au monde a environ vingt mille ans et a été fouillée sur un site de l'actuelle province du Jiangxi. Cela signifie que la céramique est antérieure même au développement de l'agriculture en Chine.

La soie est fabriquée à partir des fibres du cocon du ver à soie, et la domestication des vers à soie a commencé en Chine vers 2700 avant notre ère. La soie est devenue l'un des produits les plus importants de la Route de la Soie, le réseau de routes commerciales qui a émergé au IIe siècle avant notre ère et s'est étendu de la Chine à Rome.

La civilisation chinoise a fait de grands progrès lorsqu'elle a émergé de la période néolithique et est entrée dans l'âge du bronze. L'un des facteurs de ce changement était la capacité de localiser et d'extraire des gisements naturels de cuivre et d'étain pour fabriquer du bronze. Des fonderies capables de chauffer les minerais à des températures suffisamment élevées pour le mélange et la coulée du métal ont été établies dans les régions du nord de la Chine vers 1800 avant notre ère.

La période néolithique, ou nouvel âge de pierre, est caractérisée par le début d'un mode de vie humain sédentaire. Les gens ont appris à cultiver des plantes et à domestiquer des animaux pour se nourrir, plutôt que de compter uniquement sur la chasse et la cueillette. La poterie et la sculpture sur jade ont émergé comme des métiers importants à cette période.

L'écriture en os d'Oracle, la plus ancienne forme connue d'écriture chinoise systématique, date du XIVe au XIe siècle avant notre ère. Le début et la fin pointus de chaque trait renvoient aux origines de l'écriture dans la gravure de textes divinatoires sur des écailles de tortue et sur les os plats de certains animaux. Ces textes anciens étaient principalement utilisés pour prédire les événements futurs au nom du souverain.

Lady Hao, ou Fu Hao, était une épouse royale à la cour des Shang. La sienne était la seule tombe de cette période qui n'ait pas été touchée par les pillards, son contenu ayant été découvert par les archéologues au XXe siècle. La richesse des objets mis au jour sur son site de sépulture de Yinxu a aidé les érudits à mieux comprendre la dynastie Shang et à démontrer le statut d'élite auquel Fu Hao s'est hissée en tant que femme dans la Chine de l'âge du bronze.

La dynastie Shang est la première dynastie de l'histoire chinoise vérifiée par des preuves écrites et archéologiques. Il ressort clairement des découvertes archéologiques que les dirigeants Shang ont établi un ordre social stable. Comme beaucoup d'autres sociétés, ils l'ont fait à travers la religion et des pratiques rituelles partagées.

La période des Printemps et Automnes est la première des deux périodes qui composent la dynastie des Zhou de l'Est, la seconde étant la période turbulente des Royaumes combattants. Nommé pour le texte classique Les Annales du Printemps et de l'Automne, cette période fut une période de grand épanouissement pour la philosophie chinoise. C'était l'époque de Confucius et de Laozi, parmi d'autres penseurs influents.

Laozi était un penseur extraordinaire qui a prospéré au sixième siècle avant notre ère. Il est considéré comme le fondateur du taoïsme, un système complexe de croyances préconisant que tous les gens suivent le Dao, ou la "Voie" - le chemin naturel de l'univers. Certains érudits modernes suggèrent que Laozi pourrait être une figure légendaire plutôt qu'historique.

Confucius a développé un système de pensée connu sous le nom de Confucianisum, l'une des forces culturelles les plus importantes de toute l'histoire chinoise. Né dans l'État de Lu pendant une période de troubles politiques, il a souligné l'importance d'un bon gouvernement, le placement correct d'une personne dans la structure familiale et sociale, et le rôle des rites appropriés.

Han Fei était un philosophe qui a vécu pendant la période des Royaumes combattants en Chine. Il est le personnage le plus associé à une école de pensée appelée Légalisme, qui devint influente dans la dernière dynastie Qin. Han Fei croyait que le comportement humain devait être réglementé par l'obéissance à des normes strictes imposées par un système de récompenses et de punitions.

Qin Shihuangdi unifia la Chine et devint le premier empereur de la dynastie Qin en 221 avant notre ère. En tant qu'empereur, il standardisa les poids et mesures, la monnaie et le système d'écriture. Qin Shihuangdi était un dirigeant sévère intolérant à toute menace contre son règne et connu pour avoir brûlé des livres et enterré vivants des centaines d'érudits pendant son règne. Il est également célèbre pour les guerriers en terre cuite enterrés dans sa tombe dans l'actuelle Xi'an.

Liu Bang était un chef de file de la rébellion contre la dynastie Qin et est devenu le premier empereur de la dynastie Han en 202 avant notre ère. Il fut par la suite connu sous le nom d'empereur Gaozu de Han.

Le peuple Zhou a conquis les Shang vers 1050 avant notre ère et a établi sa propre dynastie. Les Zhou partageaient de nombreuses similitudes culturelles avec les Shang. Ils effectuaient des rituels religieux similaires, utilisaient des récipients en bronze et pratiquaient la divination. La dynastie Zhou est divisée en deux périodes : les Zhou de l'Ouest (1050-771 avant notre ère) et les Zhou de l'Est (771-221 avant notre ère).

Pendant la dynastie Qin, Qin Shihuangdi a ordonné la construction de la Grande Muraille pour protéger son empire de l'invasion par le peuple Xiongnu. Cependant, la Grande Muraille telle qu'elle existe aujourd'hui n'a été achevée que sous la dynastie Ming.

À la fin d'une période de division politique connue sous le nom de période des Royaumes combattants, l'État de Qin a conquis tous les autres États et a établi la dynastie Qin. C'était le premier État unifié de Chine dont le pouvoir était centralisé au lieu d'être réparti entre différents royaumes du nord et du sud. Bien qu'elle n'ait duré qu'une quinzaine d'années, la dynastie Qin a grandement influencé les deux mille ans suivants de l'histoire chinoise.

Sima Qian était un fonctionnaire impérial de la dynastie Han. Il est surtout connu pour composer Archives du Grand Historien, une histoire complète de la Chine commencée par son père Sima Tan et l'un des textes classiques chinois les plus influents.

La route de la soie était un ancien réseau de routes commerciales terrestres et maritimes établi pendant la dynastie Han (206 av. Ces routes commerciales s'étendaient de la Chine à travers l'Asie jusqu'au Proche-Orient, la Méditerranée et l'Afrique de l'Est.

Ban Zhao était une femme érudite pendant la dynastie Han. En plus de son travail d'historienne, Ban Zhao est l'auteur de l'influent texte confucéen Leçons pour les femmes.

En 100 EC, les missionnaires avaient transporté les enseignements du Bouddha de son lieu de naissance en Asie du Sud jusqu'en Chine.

Le premier dictionnaire chinois, Shuowen Jiezi, a été publié vers 100 CE.

Le papier a été inventé en Chine pendant la dynastie Han.

La dynastie Han a réuinifié la Chine après la guerre civile suite à la mort de Qin Shihuangdi en 210 avant notre ère. Il est divisé en deux périodes : les Han anciens (ou occidentaux) et les Han postérieurs (ou orientaux). La dynastie Han a été une période charnière dans l'histoire de la Chine, lorsque de nombreuses fondations ont été posées pour des aspects durables de la société chinoise.

Tao Yuanming était un poète et un reclus qui a vécu pendant la période de division de la Chine. Également connu sous le nom de Tao Qian, il est l'un des écrivains les plus célèbres de l'histoire littéraire chinoise. Parmi ses œuvres les plus connues se trouve la célèbre histoire "Peach Blossom Spring".

Vers la fin du Ve siècle, le critique d'art Xie He (actif de 479 à 502) a proposé les soi-disant Six Principes comme critères essentiels pour juger de la qualité de la peinture chinoise, ainsi que des valeurs et préoccupations esthétiques qu'il énonce dans son essai. une profonde influence sur les générations futures.

L'empereur Wendi fut le premier empereur de la dynastie Sui (581-618). Bien qu'elle n'ait duré que peu de temps, la dynastie Wendi établie a été importante dans sa réunification de la Chine après la longue période de division, ouvrant ainsi la voie à la grande dynastie Tang.

Li Yuan était l'empereur fondateur de la dynastie Tang, inaugurant un âge d'or dans l'histoire chinoise. Il est également connu sous le nom d'empereur Gaozu de Tang.

L'examen impérial a ses racines dans la dynastie Sui (581-618) et a été fermement établi pendant les Tang (618-907). Cet examen de la fonction publique très compétitif mettait l'accent sur la connaissance des classiques confucéens et était important pour l'institution de l'attribution des postes officiels au mérite. Il est resté un pilier important du système impérial chinois jusqu'à son abolition en 1905 alors que ce système touchait à sa fin.

La période de division fait référence aux quatre cents ans après la chute de la dynastie Han. Malgré son instabilité politique et sociale, cette époque a vu un épanouissement de la culture, des idées et de l'art comparable à celui de la Renaissance européenne. Des échanges culturels constants entre la Chine et l'Occident et une relative stabilité politique à la fin de la période ont ouvert la voie à l'arrivée de la glorieuse dynastie Tang.

L'impératrice Wu, également connue sous le nom de Wu Zhao ou Wu Zetian, était l'une des femmes les plus puissantes de l'histoire chinoise. Concubine de l'empereur Taizong et plus tard épouse de l'empereur Gaozong, elle dirigea efficacement la dynastie Tang pendant le règne de Gaozong malade (règne 649-683) et après sa mort, avant d'établir sa propre dynastie Zhou de courte durée.

L'empereur Xuanzong était le septième empereur de la dynastie Tang. Son règne a pris fin après le début de la rébellion d'An Lushan dirigée par l'un de ses propres généraux.

Du Fu est considéré par beaucoup comme le plus grand poète chinois avec son contemporain Li Bai, également connu sous le nom de Li Bo. Du Fu a vécu pendant la dynastie Tang et est emblématique de l'âge d'or de la poésie auquel la culture chinoise s'est élevée à cette époque.

La rébellion An Lushan est un soulèvement dirigé par le général An Lushan (703-757), qui tente de renverser l'empereur Xuanzong de la dynastie Tang et de se déclarer empereur. Bien que finalement infructueuse, la rébellion d'An Lushan a eu des effets durables sur les Tang, qui ont été irréversiblement affaiblis par le conflit.

L'impression sur bois est apparue en Chine au IXe siècle sous la dynastie Tang.

Les explosifs à poudre ont été utilisés pour la première fois en Chine vers le Xe siècle.

La dynastie Tang est considérée comme un âge d'or dans l'histoire chinoise. Connue pour sa forte puissance militaire, ses relations diplomatiques fructueuses, sa prospérité économique et sa culture cosmopolite, la Chine Tang était l'un des plus grands empires du monde médiéval. Pendant la dynastie Tang, la Chine a étendu son territoire et assuré la paix et la sécurité sur les routes commerciales terrestres - la route de la soie - qui atteignaient Rome.

Su Dongpo, également connu sous le nom de Su Shi, était un érudit, un écrivain et un artiste qui a vécu pendant la dynastie des Song du Nord. Poète, peintre et calligraphe de renom, il est la figure la plus associée à la culture littéraire florissante de cette période.

La dynastie des Song du Nord a commencé à se désintégrer après l'échec d'un programme de réforme, proposé en 1076 par le conseiller en chef, Wang Anshi, qui a opposé les bureaucrates conservateurs aux partisans de la réforme. Les Jurchen Jin au nord se sont retournés contre la cour affaiblie et sont entrés dans la capitale Song de Bianliang en 1127. Le prince Kang de la dynastie Song se retira au sud et restaura les Song à Lin'an (Hangzhou moderne), établissant la dynastie Song du Sud.

Zhu Xi était un philosophe influent qui a vécu pendant la dynastie des Song du Sud. Il est la figure la plus associée à une école de pensée appelée néo-confucianisme, qui a émergé comme une réponse confucéenne aux discours taoïstes et bouddhistes de l'époque.

Khubilai Khan était le chef de l'empire mongol de 1260 jusqu'à sa mort en 1294. Lorsque Khubilai Khan a vaincu les Song du Sud et a proclamé la dynastie Yuan en 1279, la Chine a été réunie sous domination étrangère dans le cadre d'un plus grand empire mongol.

Marco Polo (1254-1324) était un explorateur italien qui a passé près de deux décennies en Chine pendant la dynastie Yuan. Bien que certains érudits doutent de la véracité des affirmations de Marco Polo, les récits de ses voyages ont été importants pour offrir aux Européens une fenêtre sur la civilisation chinoise, que l'explorateur tenait en haute estime.

Après une période de bouleversements politiques et de division, la dynastie Song a été une période de stabilité qui a permis l'épanouissement économique, culturel et artistique. Il s'est caractérisé par un abandon de la noblesse comme base du grade officiel et vers un système de méritocratie basé sur l'examen de la fonction publique. La dynastie Song était divisée en deux périodes : les Song du Nord (960-1126) et les Song du Sud (1127-1279).

Zhu Yuanzhang était un chef rebelle du sud de la Chine qui a poussé la cour des Yuan hors de Chine en 1368. Il a proclamé la dynastie Ming et s'est déclaré empereur après avoir mené la révolte pour vaincre les Yuan.

Fondée par l'empire mongol de Khubilai Khan, la dynastie Yuan a été la première dynastie étrangère de l'histoire chinoise à régner sur toute la Chine. Alors que les fonctionnaires mongols dominaient la cour, de nombreux fonctionnaires universitaires chinois se sont retirés de la vie publique pour se consacrer à la culture artistique, en particulier la peinture de paysage.

À partir de 1405, Zheng He se lance dans une série de sept expéditions navales en Asie du Sud-Est et dans l'océan Indien, et se rend jusqu'à la côte est de l'Afrique. Cependant, sous la pression de la cour dominée par le confucianisme qui restreignait les relations et le commerce avec l'étranger, les activités maritimes et la construction navale ont été réduites après la fin du dernier de ces voyages en 1433.

Pendant la dynastie Ming, l'empereur Yongle ordonna la construction de l'enceinte du palais maintenant connue sous le nom de Cité interdite à Pékin. La construction a été achevée en 1420.

Matteo Ricci (1552-1610) était un missionnaire jésuite d'Italie arrivé en Chine à la fin du XVIe siècle. En 1601, l'empereur Wanli l'a invité à servir à la cour des Ming, où Ricci a partagé ses connaissances de la science occidentale et de la cartographie, ainsi que de favoriser l'engagement interculturel à travers la rédaction et la traduction de plusieurs textes importants.

La Chine est revenue à la domination chinoise indigène avec l'établissement de la dynastie Ming. La dynastie Ming a généré des réalisations importantes, notamment la rénovation de la Grande Muraille, de grandes expéditions navales, le commerce maritime, une économie monétisée, le développement du roman, l'expansion de l'impression et la production de porcelaine, de peintures, de laques et de textiles exceptionnels. Le dernier siècle de la dynastie a été marqué par des troubles aux frontières, des récoltes moins abondantes en raison d'une vague de froid dévastatrice, de l'instabilité fiscale et de la corruption à la cour.


Chronologie de l'empereur Taizong des Tang - Histoire

L'empereur Gaozu des Tang (566-635) fut le fondateur et premier empereur de cette grande dynastie. Il est né Li Yuan et a reçu le nom de courtoisie de Shude. Il prit le nom de Gaozu, signifiant Haut Fondateur ou Ancêtre, lors de l'établissement de la Dynastie Tang en 618.

Début de la vie

Li Yuan (Gaozu) est né du père Li Bing, duc Ren de Tang et de la mère duchesse Dugu. Li Yuan a hérité du titre de duc de Tang à la mort de son père en 572. Lorsque les Wei du Nord sont tombés aux mains de la dynastie Sui en 582, Li Yuan a conservé ce titre, car il était le neveu de l'épouse de l'empereur fondateur.

Dans les premières années de la dynastie Sui, Li Yuan était gouverneur du premier empereur Wen, puis de l'empereur Yang (cousin germain de Li Yuan). Au cours d'une période de bouleversements en 613, Li Tuan est devenu un général militaire en charge des opérations dans la région à l'ouest de Tong Pass.

Il a refusé de revenir lorsque l'empereur Yang l'a rappelé la même année. Pendant ce temps, Li Yuan a acquis beaucoup d'expérience et de soutien militaires.

En 615, Li Yuan était en charge des opérations militaires dans la région de Hedong. En 616, il devint gouverneur basé dans la ville vitale de Taiyuan. Ici, il a continué à rassembler le pouvoir et le soutien. Il développa également des relations pacifiques avec les Gokturks, peuples nomades dominant l'important commerce de la route de la soie.

À cette époque, le règne de la dynastie Sui s'effondrait. Li Yuan a commencé à préparer une rébellion à la demande de son deuxième fils, Li Shimin. Il a renforcé ses troupes en le déclarant nécessaire en raison des menaces des Tujue de l'Est. Il a déguisé ses efforts en une campagne pour faire de Yang You, le petit-fils de l'empereur Yang, l'empereur. Avec l'aide de plusieurs de ses fils et filles, Li Yuag a pu capturer la capitale de Chang’an et a établi Yang You comme empereur Gong de Sui à la fin de 617. Bien que de nombreuses villes aient continué à reconnaître l'empereur Yang, Li Yuan et ses armées continué à les vaincre progressivement.

La dynastie Tang

Au début de 618, l'empereur Yang est tué par son général. Li Yuan a convaincu l'empereur Gong de renoncer au pouvoir. Li Yuan a établi la dynastie Tang et est devenu empereur Gaozu le 18 juin 618. Il était empereur pendant les huit premières années de la dynastie Tang. Ses fils ont reçu des titres et des postes royaux, dont Li Shimin, nommé prince de Qin.

L'empereur Gaozu a travaillé à la conquête d'autres régions, unifiant ainsi la Chine sous le règne de la nouvelle dynastie Tang. Il a restauré de nombreuses politiques de l'empereur Sui Wen d'origine, inversant plusieurs changements mis en œuvre par l'empereur Wang. Il a également assoupli les lois sévères de la région et a travaillé pour promouvoir le commerce.

L'empereur Gaozu fait face à plusieurs défis militaires au début de la dynastie Tang, dont le premier vient de Xue Ju, le chef d'une petite dynastie voisine. Xue Ju tomba malade et mourut au début de la bataille, et les forces dirigées par Li Shimin vainquirent bientôt son prédécesseur. Plusieurs autres tentatives de soulèvement ont été vaincues par les armées de Li Shimin, entraînant l'incorporation de nouvelles régions dans la dynastie Tang.

En 1920, les armées Tang dirigées par Li Shimin commencèrent à envahir l'État de Zheng. Wang, chef de Zheng, a créé une alliance avec Dou, chef de l'État de Xia. Malgré la quasi-victoire de ces forces combinées, elles furent vaincues par les forces Tang en 1921. Le territoire Zhenge et, brièvement, le territoire Xia furent incorporés à la dynastie Tang. La même année, Liang et Wu ont été vaincus, et ces régions sont également devenues une partie de la dynastie Tang en pleine croissance.

Alors que la dynastie Tang commençait à prospérer, une rivalité se formait entre les fils de l'empereur Gaozu. Li Shimin avait les meilleurs records militaires et ses forces ont mené à la défaite des principaux rivaux de la dynastie Tang. Cela l'a amené à avoir une réputation militaire supérieure, ainsi que la faveur de son père, qui a envisagé de nommer Li Shimin prince héritier. Pendant ce temps, Li Jiancheng a fait ses propres contributions importantes, quoique moins impressionnantes. Un autre fils, Li Yuanji, a soutenu Li Jiancheng et a aidé à demander à l'empereur Gaozu de faire de lui le prince héritier à la place.

En 622, Li Jiancheng mena la bataille contre Liu Heita, la seule menace sérieuse restante pour la dynastie Tang. L'année suivante, Liu a été capturé par l'un de ses propres fonctionnaires. Il a été remis à Li Jiancheng qui l'a exécuté. Peu de temps après, la victoire est proclamée. L'objectif d'unir la Chine était presque atteint. En 624 cependant, Li Jianchenge a commencé à renforcer ses armées contre les souhaits de l'empereur Gaozu et a ignoré ses décisions. Lorsque l'empereur apprit cela, il mit Li Jiancheng en état d'arrestation et promit de faire de Li Shimin le prince héritier. Cependant, dès que Li Shimin a quitté la ville en mission, les partisans de Li Jiancheng, dont Li Yuanji, ont réussi à présenter une pétition en sa faveur. L'empereur Gaozu le relâcha et lui permit de rester prince héritier.

Fin du règne en tant qu'empereur

Tout au long du règne de l'empereur Gaozu, le développement économique et culturel au sein de la dynastie Tang a prospéré, tout comme la puissance militaire. La seule menace restante était les fréquents défis de l'Est de Tujue, près de la capitale, Chang’an. Cependant, en 626, l'âpre rivalité entre ses fils commençait à éclipser les menaces étrangères.

When Li Shimin fell ill after eating at Li Jiancheng’s palace, both he and the emperor thought it was an assassination attempt. Both sons had loyal officials supporting their case with the Emperor while encouraging them to attack the other first.

The climax of the rivalry came when Emperor was set to send Li Shimin to lead the battle against yet another invasion by the Eastern Tujue. Li Jiancheng convinced the emperor to send Li Yuchi instead. Concerned by the idea that Li Jiancheng’s biggest supporter had a large army in his command, Li Shimin told his father that both Li Jiancheng and Li Yuchi were committing adultery, having relations with their father’s concubines. When Emperor Gaozu summoned the accused pair to return to the capitol, Li Shimin arranged an ambush to kill both of them on their way into the city.

After this brutal attack, Emperor Gaozu established Li Shimin as the crown prince. Only two months later, he released the throne making Li Shimin (who became Emperor Taizong) the Emperor of Tang.

Once retired, Emperor Gaozu had little control or influence on the policies of Tang. Despite relinquishing the throne in 626, he did not leave the main Taiji Palace until 629. At that time he moved to Hongyi Palace, and Emperor Taizong moved into the Taiji Palace. The following year Emperor Gaozu led the celebration when Emperor Taizong accomplished the long sought after victory over the Eastern Tujue. Emperor Gaozu fell ill in 634 and died in 635.


Emperor Taizong of Tang Timeline - History

Historians regard the Tang Dynasty as a high point in Chinese civilization. From its establishment by Li Yuan in AD618 to its downfall in 907, the Tang dynasty, which lasted for 289 years, was a golden age of cosmopolitan culture and it was also the most prosperous dynasty in the history of feudal China.

Chinese culture was at its most sophisticated peak. With the reopening and regaining of importance of the Silk Road in 639, trade was encouraged and new economic and trading ties with different regions were established. The influx of traders brought about an unprecedented "internationalization" of Chinese Society because traders and travelers alike brought new ideas, religions, food, music and artistic traditions into China. Buddhism flourished and Islam was introduced. Li Bai and Du Fu, the greatest poets in China's literal history lived produced their most famous works during the Tang dynasty.

(left - right) Tang Taizong and Tang Xuanzong

The Tang dynasty can be divided into the early period, which was a golden age and the late period, which was one of decline with the An Shi rebellion as its turning point. The golden age consisted of the reigns of Emperor Taizong(AD 627 - 649) and Emperor Xuanzong (AD712 - 755) the Taizong Era was known as the Flourishing Age and was the world leader in politics, economy and culture. The Xuanzong era was known as the Golden Age and it was a peaceful period. However, in the late years of Emperor Xuanzong's reign, the An Shi rebellion threw the Tang Empire into turmoil and it marked the start of its decline.

AD 626: The Xuan Wu Gate Incident

After Li Yuan (Emperor Gaozu) unified the whole of China, there was a political dispute within the imperial family between Prince Li Jiancheng and Li Shimin (who later became Tang Taizong, one of the greatest emperors in Chinese history) about who should become the heir to the throne.

Li Jiancheng was the eldest and Li Shimin was the second eldest. According to the hereditary system, the eldest son was the rightful heir, hence he would be made Crown Prince. However, among Li Yuan's sons, Li Shimin's contributions were the biggest as he defeated four of Tang's most powerful competitors - the Emperor of Qin Xue Rengao , the Dingyang Khan Liu Wuzhou, the Prince of Xia Dou Jiande and the Emperor of Zheng Wang Shicong. Li Jiancheng was completely overshadowed by his younger brother.

As the years passed, Li Shimin made even more significant contributions and that incurred the jealousy of his brothers Li Jiancheng and Li Yuanji (Li Jiancheng and Li Shimin's younger brother) who wanted to eliminate him.

In the summer of AD626, the General Ashina Yushe of Eastern Tujue entered Tang territory and put Wucheng under siege. Under normal circumstances, Li Shimin would be sent to meet the Easter Tujue forces but at Li Jiacheng's recommendation, Emperor Gaozu sent Li Yuanji instead and the troops under Li Shimin were transferred to him. Fearful that Li Jiancheng and Li Yuanji would take the chance to go against him, Li Shimin decided to act by submitting a secret accusation to his father in the night, accusing his brothers of having affairs with his father's concubines and making plans to kill him. Emperor Gaozu then decided to summon his sons to his palace the next morning.

Xuan Wu Gate in Present day China

The next morning, Li Shimin and his brother-in-law Zhangsun Wuji went to Emperor Gaozu's palace early and secretly took command at the north gate of the palace - the infamous Xuan Wu gate. Sensing that something was amiss when they arrived, Li Jiacheng and Li Yuanji began to head back. When Li Shimin alone started chasing after them, Li Yuanji fired arrows at him and a fight erupted in front of the Xuan Wu gate, which was the most important gate to the palace.

In the end, Li Shimin killed Li Jiancheng. Then, he told his father that both his brothers had committed treason and he had executed them. Two months later, Emperor Gaozu passed the throne to Li Shimin, who ascended the throne as Emperor Taizong, becoming one of the greatest emperors that China has ever had.

AD 756 - 763: An Shi Rebellion

The An Shi Rebellion was started by rebel An Lushan and Shi Siming, spanning the reign of three Tang emperors, starting at the reign of Xuanzong and ending at the reign of Dai Zong and was instrumental in the decline of the Tang dynasty.

Although Emperor Xuanzong was credited with bringing China to the pinnacle of culture and power during the Tang Dynasty, he was preoccupied most of the time with everything (the artistic endeavors, his favorite concubine Yang Guifei) but the state affairs. Thus, he placed too much trust in incompetent ministers such as Li Linfu and Yang Guozhong and rebel An Lushan.

An Lushan was given control over the northern area of the lower reaches of the Yellow River by Emperor Xuanzong. With so much land and power under his control, he planned a revolt, taking advantage of the absence of strong troops guarding the palace and of the discontentment with the extravagant lifestyle employed by the court despite a string of natural disasters.

As An Lushan forces continued into the capital Chang'An, Emperor Xuanzong fled to Sichuan with his household. On the way, Xuanzong's bodyguard troops demanded the death of Yang Guifei, whom they viewed as the cause of the emperor's disinterest with state affairs, which was partly allowed the rebellion to take place. Left with no other choice, he ordered his beloved concubine's death. After reaching Sichuan, feeling guilty and saddened by the death of Yang Guifei, Xuanzong abdicated in favor of the Crown Prince.

Led by Emperor Suzong, the imperial forces were aided by internal conflict in the newly formed dynasty headed by An Lushan, who was killed by his son An Qingxu shortly after his ascent to the throne. An Qingxu was then killed by General Shi Siming who recaptured Luoyang soon after. However, Shi Siming was then killed by his son Shi Chaoyi. As it became clearer that the new dynasty would soon topple over, defects to the Tang army began. Shi Chaoyi committed suicide and this ended the rebellion.

Sadly, the rebellion greatly devastated the political and economical climate as well as the intellectual culture of the Tang dynasty. Many intellects had their careers interrupted, leaving them with time to ponder the causes of the unrest. Concluding that a lack of moral seriousness in intellectual culture had been the cause, they started to lose faith in themselves. More importantly, the Tang dynasty was unable to return to its glory days under Taizong and Xuanzong, existing in name only for the next hundred years.

AD 835: The Event of Dew

In the late Tang dynasty, the eunuchs controlled the court and they were so powerful that emperors were abolished as they please. While Emperor Wen Zong was on the throne, some officials devised a plan to get rid of the eunuchs. They announced that there was a pomegranate tree that was covered by dew in the palace and invited all the eunuchs to see that sight. Meanwhile, a group of soldiers hid near the tree so as to kill the eunuchs when they are near. Unfortunately, the soldiers were discovered as one eunuch approached the tree. The emperor was then held hostage. All the officials who participated in the Event of Dew were executed and the emperor was placed under house arrest until he died of depression.

AD 845: Wu Zong Great Anti Buddhist Persecution

The Great Anti Buddhist Persecution was an effort to appropriate war funds by stripping Buddhism of its financial wealth. During this period, all Buddhist clergy had their properties confiscated and were forced into lay life or hiding. Foreign influences were also driven out of China and followers of other religions such as Christianity and Islam were prosecuted. This tragedy lasted for 20 months before the next emperor, Emperor Xuanzong put forth a policy of tolerance in 846.


Voir la vidéo: 8. Mauss special milk - WarThunder (Mai 2022).